Dépendance

Il n'y a aucun problème à ce que vous consommiez une bière ou une coupe de vin au souper. Toutefois, lorsque votre consommation déborde du raisonnable et qu'elle a des répercussions sur votre entourage et votre vie professionnelle, cela devient un problème. Si à chaque occasion de prendre un verre, vous en prenez une douzaine, que vous manquiez du travail car vous avez trop bu la veille, votre consommation devient problématique. Si votre performance au travail à diminué et que vous pouvez associé cette diminution à la consommation, il est temps d'aller chercher de l'aide.

Types de dépendance

Certaine substances entraînent une dépendance physique. Cet état implique que l’organisme s’est adapté à la présence continue la substance psychoactive. Lorsque la concentration de la substance diminue au-dessous d’un certain seuil, l’organisme réclame alors le produit. Cela se traduit par divers symptômes physiques de l’état de manque, appelé également symptômes de sevrages.

 

Également appelé dépendance psychique, cet état implique que l’arrêt ou la réduction brusque de la consommation d’une substance psychoactive produit des symptômes psychologiques caractérisés par une préoccupation émotionnelle et mentale reliées aux effets de la substance en question et par un désir obsédant (craving) d’en reprendre. / Cette privation de la substance entraîne une sensation de malaise, d’angoisse, allant parfois jusqu’à la dépression. Une fois qu’elle a cessé de consommer, la personne peut mettre du temps à s’adapter à cette nouvelle vie sans le produit. / Cet arrêt bouleverse ses habitudes, laisse un vide et permet à la réapparition d’un mal-être que la consommation visait à éliminer.

Usage récréatif

L’usage récréatif est une consommation de substance (s) qui n’entraîne ni complications pour la santé ni troubles du comportement pouvant avoir des conséquences néfastes sur soi-même ou sur les autres.

Le stade de la dépendance

Brutal ou progressive selon les produits, la dépendance s’installe quand on ne peut plus se passer de consommer une ou plusieurs substances, sans éprouver des souffrances physiques ou psychologiques.

La vie quotidienne tourne largement ou exclusivement autour de la recherche et de la prise du produit: ON EST ALORS DÉPENDANT.

Il existe deux types de dépendance:

la dépendance physique et la dépendance psychologique. Elles peuvent être associées ou non.

La dépendance se caractérise d’abord par des symptômes généraux:

Impossible de résister à la tentation de consommer / l’accroissement de la tension artérielle, de l’anxiété avant la consommation habituelle / le soulagement ressenti lors de la consommation / le sentiment de perte de contrôle de soi pendant la consommation.

L'abus de substance

L’abus, l’usage abusif ou l’usage à risque est une consommation susceptible de provoquer des dommages physiques, psychologiques, économiques, judiciaires ou sociaux pour le consommateur et pour son environnement immédiat ou lointain.

Dans l’usage abusif de substance (s), les risques pour la santé ou risques sanitaires est considérés lorsqu’il entraîne une détérioration de l’état physique ou psychologique, l’aggravation de certaines maladies,allant jusqu’aux décès prématurés. 

Toujours dans l’usage à risque de substance(s). les risques pour la vie quotidienne (risques sociaux) sont considérés dans les situations où la consommation et ces effets peuvent occasionner un danger ou entraîner des dommages sur soi ou pour les autres.

Signes extérieurs de l'usage abusif

On parle d’abus ou d’usage abusif lorsque l’on peut constater: 

  • l’utilisation d’une substance dans des situations qui comportent des dangers, des infractions répétées, liés à l’usage d’une substance;
  • l’aggravation de problèmes personnels ou sociaux causés ou amplifiés par les effets de la substance sur les comportements;
  • des difficultés ou l’incapacité de remplir ses obligations dans la vie professionnelle, à l’école ou à la maison;
  • l’incapacité de se passer d’une substance pendant plusieurs jours;
  • la mise en péril de la santé et de l’équilibre d’autrui.

Intervention

A venir:

Programme de reprise en mains, individualisé et suivant les besoins des utilisateurs des services. 

Prévention